Consommer des dattes pour les femmes enceintes n’est pas une coutume très répandue en Occident. Pourtant, cette tradition est relativement courante dans les pays du Moyen Orient et en Afrique du Nord. Bien avant les études scientifiques, le livre sacré des musulmans énuméré les bienfaits de cette pratique pour soulager les douleurs liées aux contractions prénatales. Découvrez ici, les bienfaits des dattes pour l’accouchement.

Les dattes pour mieux supporter les contractions durant l’accouchement

C’est ce qu’il en ressort de la sourate 19 Maryam au cœur des versets 23 à 25 :

  • « Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : “Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée ! »
  • « Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle, [lui disant :] Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. »
  • « Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. »

Les dattes pour les femmes enceintes sont donc un bon moyen dans la pratique de soulager les contractions. Riches en oligo-éléments, elles auraient donc cette faculté. C’est d’ailleurs ce qu’est venue confirmer une étude iranienne à ce sujet. Différents docteurs ont déclaré que les femmes ayant consommé des dattes pendant la phase de travail mettent au monde plus rapidement et avec moins de complication. Ce point déterminant a aussi permis de mettre en lumière d’autres détails. Comme le fait que les péridurales ou le déclenchement volontaire de l’accouchement étaient beaucoup moins sollicités.

Dattes accouchement : Consommer des dattes pour éviter d’être dans le cirage

La grossesse fait passer des moments où les changements hormonaux créent euphorie puis fatigue voir lassitude ou saut d’humeur. Consommer des dattes permet donc de profiter du sucre naturel de ce fruit sec. Grâce à son apport en vitamine K, la datte medjool permet aussi de solidifier les os de bébé. Mais pas que… Apportant tonus et vitalité, elles permettent de donner de la force pour mieux affronter l’arrivée de bébé. 

Facile à digérer, elles confortent également le transit intestinal. Puis évite de faire face aux états de constipation qui peuvent être récurrents. 

Les dattes et le diabète gestationnel en fin de grossesse : fausse ou bonne idée ?

C’est un autre argument qui mérite notre attention au cœur de ce débat. Sachez que consommer raisonnablement des dattes pendant la grossesse est très utile pour réguler la glycémie. En effet, le diabète de grossesse est un phénomène à surveiller. Il se développe face à l’effet hormonal suscité par le placenta qui agit défavorablement sur le processus de sécrétion d’insuline. Ce phénomène est donc susceptible de faire augmenter le taux de sucre dans le sang. Il génère de fait fatigue et soif. Puis le risque que le diabète de type 2 se développe par la suite si la glycémie est anormalement haute. Comme tout est lié, cela peut provoquer les conséquences suivantes :

  • Plus de saignement durant l’accouchement 
  • Un surplus de liquide amniotique
  • Surpoids chez l’enfant ou état d’hypoglycémie
  • Accouchement prématuré.

Consommer cinq à six dattes par jour pour les femmes enceintes ainsi que d’autres fruits secs est donc recommandé. Cela est envisageable dans le cadre d’une hygiène de vie équilibrée pour contrer ces effets indésirables.